Jane Austen, Persuasion

Publié le 8 Août 2015

On l'avait contrainte à la prudence dans sa jeunesse et, en prenant de l'âge, elle apprenait à aimer le romanesque, suite naturelle d'un commencement contre nature.

Jane Austen, Persuasion

Attention les poulettes! Si vous êtes comme moi du genre influençable, cette histoire de pseudo-cendrillon du XIXe va vous intéresser!

Anne Elliot s'est montrée faible en cédant aux arguments de Lady Russell, refusant ainsi la demande en mariage du capitaine Wentworth. Dix ans plus tard, les routes d'Anne et du capitaine, tous deux célibataires, se croisent à nouveau. Wentworth s'attache finalement à Louisa Musgrove, dont il apprécie la fermeté de caractère. C'est pourtant celle-ci qui la poussera à prendre des risques inconsidérés... Souplesse ou fermeté? Anne la prudente ou Louisa la téméraire? Quel sera le choix du capitaine Wentworth ?

Persuasion est sans doute le roman le plus sombre de Jane Austen. Sans être déprimant attention! L'action se déroule à Bath au début du XIXe siècle, à une époque où la station thermale connaît son déclin. Il s'agit du dernier roman complet de Jane Austen, elle mourra avant même sa parution si bien que c'est son frère Henry qui dut lui donner le titre qu'on lui connaît aujourd'hui. De par son ton sarcastique et plus sérieux, Persuasion se distingue des romans précédents.

On compare parfois l'histoire d'Anne à celle de Cendrillon. Comme Cendrillon, Anne est une jeune femme au grand cœur qui se plie en quatre pour satisfaire aux exigences de son entourage et a tendance à penser aux autres avant de penser à elle-même. C'est l'intervention du prince, c'est-à-dire ici de Wentworth, qui doit lui permettre d'échapper à un entourage toxique pour s'épanouir dans une vie bien à elle.

Mais Wentworth n'a rien d'un prince, il n'est pas né avec une cuillère d'argent dans la bouche. C'est justement son manque de fortune qui incite Lady Russel à empêcher Anne d'accepter sa demande en mariage. Mais dix ans plus tard, le capitaine, qui revient tout juste des Indes, est un autre homme! Comme d'autres officiers de la Royal Navy, il a fait fortune et est parvenu à s'élever au-dessus de son rang.

Evidemment, le thème central du roman reste la persuasion. Jane Austen critique, en abordant ce thème, le sort que font les romanciers aux femmes de leurs oeuvres. Comme souvent à l'époque, elles sont en effet taxées d'inconsistance. Ah les mâââles! Toujours persuadés que la femme est le sexe faible! S'ils savaient...

Certes Anne s'est laissée persuadée, mais au fil du roman se noue une réflexion qui permet de nuancer les choses. La fermeté de caractère de Louisa se révèle alors être ni plus ni moins que de l'entêtement et l'on réalise qu'Anne peut se montrer résolue.

Pour résumer, Persuasion est d'une subtilité et d'une justesse incroyables et cela m'a beaucoup touchée. Comme tous les romans de Jane Austen, il ne se résume pas à une histoire d'amour, il n'explore pas seulement la condition de la femme au tournant du XIXe siècle mais aussi les cœurs. Or l'homme d'hier n'est pas bien différent de l'homme d'aujourd'hui (et je ne parle pas seulement de l'idiotie des mâââles).

PS: Dans le film, Anne est délicieusement pathétique et je vous assure que l'histoire n'en devient que plus excitante. On attend sa grande revanche avec d'autant plus d'impatience. Girl Power! Nous, inconsistantes? Non mais!

Audrey H

Et vous, qu'est-ce que vous en avez pensé?

Anne [pensant au capitaine Wentworth] se demanda s'il lui venait jamais à l'esprit, à présent, de mettre en doute le bien-fondé de l'opinion qu'il avait précédemment émise sur le bonheur et l'avantage en toute circonstance de montrer de la fermeté, s'il ne pouvait le frapper que, comme toutes les qualités d'ordre moral, celle-là devait être tempérée et maintenue dans certaines limites.

Rédigé par Crazyquill

Publié dans #Classiques, #Littérature étrangère, #Coup de coeur

Repost 0
Commenter cet article