SL 1 - Les personnages féminins dans les romans de Jane Austen

Publié le 8 Août 2015

SL 1 - Les personnages féminins dans les romans de Jane Austen

Si c'est pas "le" sujet, ça franchement! Les personnages féminins de Jane Austen ne laissent jamais indifférent.

Les romans de Jane Austen tournent souvent autour de malentendus, d'opinions à défaire, de jugements à revoir: Elizabeth Bennett et Darcy (Orgueil et Préjugés), Marianne Dashwood et le colonel Brandon, Elinor Dashwood et Edward Ferrars (Raison et Sentiments), Anne Elliot et le capitaine Wentworth (Persuasion). Je ne rentre pas dans les détails mais c'est également le cas dans Emma, Mansfield Park et Northanger Abbey. Tous les malentendus débouchent finalement sur des histoires d'amour. Contrairement au Darcy inflexible décrit au début d'Orgueil et Préjugés, Jane Austen ne répugne pas à donner une seconde chance à ses personnages. Elizabeth finit par se méfier de Wickham, Marianne est trahie par Willoughby, Emma réalise qu'elle n'a aucun don de marieuse, Catherine Morland (Northanger Abbey) que son imagination lui joue des tours.

Il n'y a pas, chez Jane Austen, un seul personnage qui soit parfait. Certains d'entre eux, qui ne dépareilleraient pas dans une comédie de Molière, ne changeront jamais (Mme Bennet, Mary Musgrove). Les héroïnes, en revanche, parviennent à corriger leurs défauts. Elles se libèrent ainsi du rôle caricatural que leur faisait jouer la société ou leur éducation. Ces femmes prennent conscience de leur pouvoir et ne tombent pas dans le piège que leur tend leur époque. D'autres, en revanche, ne parviennent pas à l'éviter, guidées par le désespoir (Charlotte Lucas) ou leur frivolité de caractère (Lydia Bennet).

Finalement, le rôle de la grande sœur semble le plus se rapprocher de la perfection. Par leur attitude raisonnable et leur respect des convenances, elles montrent le chemin. Du moins dans Raison et Sentiments et Orgueil et Préjugés. Car dans Persuasion, Elizabeth est loin de l'aînée modèle.

Audrey H

Et vous, qu'est-ce que vous en pensez?

Rédigé par Crazyquill

Publié dans #Salon Littéraire

Repost 0
Commenter cet article

Alice 10/08/2015 16:50

L'amour que Jane Austen portait à sa grande soeur joue sûrement dans le rôle qu'elles leur donnent. Et si les héroïnes de Jane ne se ressemblent pas, on peut dire qu'elles ont toutes en commun une liberté d'esprit qui fait tout le piment de ses romans non?

Alice 10/08/2015 18:29

J'en suis ravie alors! :)

Audrey H 10/08/2015 17:48

Je ne connaissais pas ce détail biographique mais tu as sûrement raison. Et il est vrai que les personnages de Jane Austen ont quelque chose de différent et de passionné: Marianne qui voit en l'amour le sentiment suprême et qui veut vivre les choses au plus profond de son être, Elizabeth et le regard ironique (donc distancié) mais en même temps bienveillant qu'elle porte sur son entourage, Catherine et son esprit rêveur... Toutes à leur manière échappent un peu à leur condition de femmes de l'époque, c'est vrai.

Je te remercie vivement pour ce commentaire très intéressant qui est en plus mon tout premier commentaire. J'en suis très heureuse! ^^